© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

Pour t'abonner, c'est juste ici

Il y a de nombreux écrits sur l’épreuve du cancer, mais beaucoup moins sur l’”après-cancer”.

Pourtant, l’épreuve de la maladie est un tsunami qui laisse des traces sur le long terme aussi bien à l’extérieur, qu’à l’intérieur. Après les traitements, il faut réapprendre à vivre sur un terrain abîmé et fragilisé, se reconstruire...

J’attends souvent “il faut tourner la page”, facile à dire, moins facile à faire !

Difficile de laisser l’épreuve de la maladie derrière soi, quand chaque jour le reflet dans le miroir me renvoie l’image d’un corps meurtri, que chaque moment intime me rappelle qu’il me manque une partie de moi-même, que chaque soir, je prends un petit cachet qui dérègle encore un peu plus mon corps et qui me dit “hé ho, attention, t’as eu un cancer, ne m’oublies pas !”

Comment “tourner la page”, alors que cette épreuve fait partie de moi, qu’elle a changé quelque chose en moi...” toujours moi, mais plus vraiment la même”.

C’est aussi cette épreuve qui me permet d’avancer vers autre chose, car elle m’a emmené à grandir, à prendre du recul sur mes priorités, à m’ouvrir à de nouvelles possibilités.

Alors, non, l’”après cancer n’est pas si simple. Il faut du temps pour se réapproprier sa vie, lutter contre la fatigue et les effets indésirables persistants, gérer la peur de la récidive...

Pendant ces longs mois de traitements, c’est comme si le cerveau était déconnecté du monde extérieur et branché uniquement en “mode guerrier”. Puis, les soins se terminent, et peu à peu, on prend conscience de ce qui vient de se passer, on ne sait plus vraiment qui on est, on a plus forcément les mêmes envies, les mêmes aspirations ... 

Le chemin de la reconstruction n’est pas un long fleuve tranquille...

 

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram